Suite et fin des aventures des mantes religieuses de la classe…

Durant toute la première période, nous avons pu observer tous les jours la manière dont vivaient les mantes religieuses. Cela a permis de travailler concrètement la “notion du vivant” et de faire les liens naturellement entre la réalité et la théorie (vivant/non vivant, la définition d’un être vivant/ la notion de reproduction d’une espèce, de chaîne alimentaire…/la biodiversité) mais aussi de développer l’autonomie, la responsabilisation et la notion de respect. Les enfants ont aussi mené des recherches régulièrement en fonction des insectes qu’ils trouvaient pour savoir ce que c’était…Cela a permis aussi de se poser de nombreuses questions, d’émettre des hypothèses qu’il fallait vérifier dans l’instant ou sur le long terme. On a fait aussi des maths, du français, de l’art visuel (découverte d’un artiste Christopher Marley, coloriage de mandalas sur le thème des insectes), de l’informatique (découverte du blog, de son utilisation)…

Tout au long de cette période, les élèves et les parents se sont investis pour trouver de quoi nourrir nos mantes religieuses. La chasse aux insectes était ouverte, que ce soit à la maison ou à l’école, sur la cour… Nos deux mantes religieuses ont eu la chance d’avoir de la compagnie puisque le vivarium a accueilli jusqu’à 5 mantes religieuse supplémentaires. Il y a eu quatre oothèques qui ont été pondues (dont 2 par la mante marron).  Les deux mantes survivantes ont retrouvé leur liberté au début des vacances.

Merci à tous pour votre participation.

Par conséquent les enfants ont aussi développer un regard différent sur le monde qui les entoure. Ils ont pu se rendre compte de la richesse et de l’importance de la nature. Cela s’est concrétisé par notre travail sur la biodiversité avec la conférence de Yann Arthus-Bertrand.

Cliquer sur les images pour voir les photos défiler.

Les commentaires sont fermés